Le chateaubriand

restaurant avenue parmentier, bistronomique réputé
Le restaurant qui dure dans le temps et qui sait se renouveler.

L’établissement est devenu une institution, créé il y a sept ans par Inaki Aiziparte (ex la Famille) avec son ami du café Burq, il a même figuré parmi les cinquante meilleurs restaurants du monde et s’est placé dans le top ten. La liste de réservation est d’ailleurs longue et internationale.

Le monde entier vient donc se délecter de cette cuisine créative, gourmande, légère et originale.
Les lieux ont gardé le principe de brasserie classique et elle se hisse en pôle position des bistronomiques de la capitale, le phénomène fooding tendance qui revient en force depuis quelques temps.
Question choix, le patron vous a facilité le travail puisqu’il s’agit d’un menu à soixante euros et 120 euros avec les vins, les plats sont renouvelés quotidiennement.

Si vous voulez une petite idée, vous pourrez rencontrer des asperges blanches au parmesan, du thon de l’ile d’Yeu et son mais, des accords terre-mer exécutés de haute volée, du fromage basque à la rose, on vous laisse découvrir les surprises une fois sur place.

Les petits moins, oui il en faut, les portions peuvent parfois surprendre, l’inventivité du chef et les accords mets-vins peuvent être mal compris, la salle reste tout de même bruyante mais l’ambiance est vraiment sympa.
On le tente et la prochaine fois on dîne au Dauphin, le petit frère qui nous sert des tapas et de la bonne humeur.

Enfin, on termine avec la nouvelle boutique d’Inaki, « lecave » (un petit clin d’œil à Michel Audiard) gérée par le sommelier du « Chateaubriand » Sébastien Chatillon exclusivement alimentée par des vins étrangers et une ligne conductrice axée sur des vins nature c'est-à-dire sans additifs chimiques. Ah bon !

Le chateaubriand
129, avenue Parmentier
75011 Paris

Le Cave
129, avenue Parmentier
75011 Paris


Le Dauphin
131, Avenue Parmentier,
75011 Paris