L'heure du goûter parisien

choux popelini paris rue dubelleyme
Les pépites sucrées de la capitale.

Que vous soyez celib ou en famille Le Bandit vous sert sur un plateau sa sélection de gourmandises haut de gamme.

On commence les réjouissances avec Popelini. Quoi, vous ne saviez pas que le chou est le nouveau macaron ? Enfin diriez-vous ! Il était temps de se renouveler.
On file donc chez Popelini, rue debelleyme,  le sanctuaire du chou à la crème
dont le nom n’est autre que celui de l’inventeur de la pâte à choux au XVIe siècle. Cinq siècles plus tard, Lauren Koumetz revisite ce grand classique en y ajoutant du croustillant et une touche colorée et design.
Cote crème c’est Alice Barday, ancienne de Ladurée, qui d'un coup de fouet magique transforme la crème pâtissière épaisse de nos souvenirs en une crème légère et aérienne. 
Résultat, des choux très chics et raffinés. Un savant mélange de tradition et de créativité avec des goûts allant du classique chocolat, vanille, citron à l’improbable et jubilatoire chocolat au lait-poire caramélisée- perles croustillantes au chocolat-chantilly au Malibu. 
On attend le déjà culte et éphémère chou de Noël, à la vanille de Madagascar avec un cœur marron glacé. Certains gourmands réservent même leurs boites...
Boites qui, soit dit en passant, sont tellement jolies qu’elles feront leur petit effet pour votre prochain dîner chez Carole et Paul.

Dans un autre style, on s'invite chez François Pralus, maître chocolatier hors pair qui fabrique lui même ses chocolats pur crus à partir de fèves récoltées de ses propres plantations de cacaoyers à Madagascar. Mais THE dessert qui fait courir le tout Paris dans le 4eme et dernièrement dans le 7eme arrondissement, c'est incontestablement la Praluline, brioche au beurre farcie de pralines roses, une damnation. On doublera notre séance running de la semaine, c’est tout.



Le dernier plaisir coupable se passe chez Pain de sucre, simplement l'une des meilleures pâtisseries de Paris, et ce n'est pas Thierry Lhermitte ou Carole Bouquet, adeptes du lieu qui vous diront le contraire.  Aux fourneaux Nathalie Robert et Didier Mathray jouent les apprentis sorciers et révèlent des créations audacieuses et délicieuses comme le baba au rhum avec sa pipette de chimiste ou encore « l'état de choc » praliné à la noisette, mousse et ganache chocolat. 


Dans cette jolie boutique dessinée par Jean-Claude Agostini, les bobos gastronomes s'affairent, et paraît-il certains grands pâtissiers viendraient s'y fournir en produits de qualité...On parie que vous y trouverez des merveilles pour les repas de Noel, de la Saint-sylvestre ou juste pour vous faire plaisir !
  
Pris en flagrant délit sugar addict ? Oui, mais sugar raffiné, bandits gourmets que nous sommes.


Popelini, 29 Rue Debelleyme, 75003 Paris et 44 Rue des Martyrs  75009 Paris
Francois Pralus, 44 rue Cler 75007 Paris et 35 rue Rambuteau 75004 Paris
Pain de sucre, 14 Rue Rambuteau, 75003 Paris
La maison du chou, 7, Place de Fürstemberg, 75006 Paris