Brassaï

expo brassai pour l'amour de Paris
Pour l’amour de Paris

D’origine hongroise, Brassaï, cet artiste spécialiste du noir et blanc né en 1899 et mort en 1984 a été le plus fidèle représentant du Paris intime.

Dès l'âge de quatre ans, il découvre la capitale avec ses parents durant une année. Malgré son jeune âge, il est subjugué par la ville et décide de revenir s’y' installer seul en 1924, en qualité de journaliste.
Cet artiste aux multiples facettes : dessinateur, peintre, sculpteur, écrivain décide de se lancer en profondeur dans la photographie en 1930 quand il s’aperçoit qu’elle était le moyen d’expression privilégié de son époque.



Dès lors, l'univers de la nuit parisienne le séduit et il photographie tous les moments underground de ses épopées nocturnes. Il rencontre des artistes et des intellectuels et, devient ami avec Picasso, Henri Miller, Dali, Prévert et bien d’autres icônes des années folles.
Il excelle dans l'art du noir et blanc, capte la lumière naturelle, retranscrit les dégradés de gris au travers de ses images comme les ponts de Paris avec leurs reflets sur l'eau, les ombres de la pluie sur les pavés, ou encore Paris sous  le brouillard.



Dans ses virées nocturnes, dans des endroits parfois un peu lugubres, il s’intéresse également aux prostituées, aux types un peu louches comme il peut saisir un moment de tendresse entre deux amoureux enlacés dans un café. Sa force est de savoir retranscrire l’esprit de chaque quartier sur ses clichés.



Il immortalise aussi sur la pellicule une multitude de graffitis collectés lors de ses promenades. En 1960, on peut dire que c’est le précurseur du street-art.
Il en fera des collages qui deviendront des tapisseries par la suite. Graffiti I est l’un de ses records :170 000 euros en 2006.


L’exposition compte 300 photos, elle est ouverte jusqu'au 28 Mars 2014 et c’est offert par Monsieur Delanoé…

Hôtel de Ville,
salle Saint-Jean,
5, rue Lobau, 75004 Paris,
Ouvert tous les jours sauf dimanche et les jours fériés.
De 10Hà 19H