Le Rosie

Le Rosie rue Muller Paris
Le boudoir à ambiance

Nicolas Ullmann, roi des nuits parisiennes mais aussi mondiales avec son « Kararocké Show » a ouvert le Rosie dans la rue Muller, furieusement convoité depuis l’arrivée de la Splendens factory.

L’atmosphère ressemble au patron qui a une grande passion pour le vintage et le rock mais c’est la scénographe-architecte Laura Léonard qui s’est chargée de décorer l’endroit.

Plutôt étroit mais très bien agencé avec des petits coins et des espaces pour les groupes aux lumières étudiées.
Un Dj se trouve au fond et envoie du son comme on aime, c’est varié et pas guindé, on se croirait dans l’appart d’un pote.

En fonction des jours de la semaine, il se peut que ce soit légèrement blindé mais collé-serré avec ses voisins ça a toujours permis de créer des liens et si ça ne suffit pas, vous pourrez toujours vous abreuver des cocktails maison plutôt bien réussis au prix de 9 euros.

Pour se sustenter, il faudra se satisfaire des planchas de charcuteries/fromages et tartines crostinis préparées avec soin et nouveautés en fonction des saisons.
Sachant que ce sera toujours du grignotage amélioré, le Rosie est comme une transition dans une soirée, soit on s’y rend pour la commencer et prendre l’apéro soit on rejoint des amis et après le mood nous entraînant, on décide de sortir. C’est un peu le rendez-vous des amis avec une équipe sympathique et souriante mise en valeur par l’énorme table de mercerie posée à l’entrée.

Pas d’enseigne sur la façade mais on reconnaît tout de suite l’aspect cosy de l’extérieur.
Le challenge est réussi pour cette bande de créatifs qui souhaitent apporter une vraie impulsion et partager leurs valeurs artistiques dans le quartier. D’ailleurs, on file au Blue pour un concert, c’est juste en face et ça balance, c’est normal c’est la même équipe.

Le Rosie (Pour Whole Lotta Rosie d’AC/DC)
3, rue Muller

75018 Paris